Que signifie être un hippie ?

mai 23, 2020

Que signifie être un hippie ?

Le mouvement hippie est né aux Etats-Unis dans les années 60. C'est une tendance qui se définie d'abord par son pacifisme, son refus de se plier aux règles établis par la société telles que travailler et être esclave de la société de consommation et sa lutte contre la guerre au Viet-Nam.

Le style de vie Hippie

Être un hippie, c'est d'abord une philosophie, un état d'esprit inspiré des pays orientaux. Être libre, telle était leur devise ! La liberté de disposer de leur corps comme ils l'entendent, des cheveux longs, adoptant des tenues au style bohème.

À l'époque, les hippies ont recours aux cannabis et aux paradis artificiels pour s'évader vers un univers qu'ils pensent meilleur et qui est synonyme de bonheur.

Bien que n'ayant pas réussi à atteindre leurs objectifs de changer le monde, les hippies ont tout de même mis fin à la guerre au Vietnam. Beaucoup de jeunes gens appelés au service militaire ont refusé de participer à ce qu'ils appelaient les engagements d'une Amérique bien-pensante.

Le mouvement hippie a laissé des traces dans la société, comme la libération des mœurs, les protestations d'inégalité entre les hommes et les femmes, les injustices à l'encontre des minorités.

Vie de Hippie

Woodstock : Naissance d'un genre musical et d'un festival unique

Un tout nouveau courant musical émerge de ce mouvement hippie, un son pop/rock avec des textes au parfum contestataire.

Des festivals un peu partout se monte et permet de rassembler une foule importante qui campe pour y passer la nuit afin d'être aux premières loges. Les festivaliers y voient là un endroit pour se réunir tel un pèlerinage.

Rejetés par la société du simple fait qu'ils sont inactifs, qu'ils vivent en communauté, ils sont considérés comme des parias et ces concerts leur permettent de se retrouver entre eux, ainsi, ils n'auront aucun jugement d'autrui.

Le festival le plus connu fut sans nul doute celui de Woodstock qui a eu lieu en 1969 à Bethel dans l'état de New York à l'extérieur de la ville dans les montagnes Catskill. L'emplacement prévu pour accueillir 50.000 spectateurs du 15 au 17 août 1969, le festival accueillera finalement 500.000 personnes.

Festival de Woodstock

Ils ont assisté aux performances de grands artistes qui sont entré dans la légende comme Jimmy Hendrix, Joe Cocker, Janis Joplin ou Joan Baz.

Il se prolongera un jour de plus envers et contre tout. Les conditions météorologiques n'ont pas fait de victimes par électrocution. Néanmoins, on comptera 3 morts, par overdose ou par accident du à un tracteur qui passait sur une tente en pleine nuit.

On pourrait penser que le festival ait été organisé chaque année. Mais il n'en est rien. En effet, les nombreux problèmes de logistique ont entraîné les organisateurs à avoir des dettes. La raison ? Beaucoup de personnes se sont infiltrées sans payer. À l'époque, l'entrée était de 6 dollars. Il y a eu une perte considérable et ne pouvant pas payé la location du matériel et les artistes. L'intervention des secours a nombreuses reprises pour des personnes complétement défoncées aux drogues a mis fin à cet événement qui devient historique.

Les organisateurs n'ont pas eu d'autre choix que de vendre les droits à la Warner pour éponger leurs dettes. Si vous voulez en savoir plus sur ce festival hippie légendaire, consultez notre article dédié au festival de Woodstock.

Le style vestimentaire Hippie

C'est évident que lorsque l'on observe les hippies dans les années 70, que leur tenue était souvent sommaire ou très champêtre pour les filles. Dépourvus de chaussures pour certains, c'était chaussé de sandales quand ils daignaient en mettre. Pour les hommes c'était le pantalon large et une jaquette torse-nu et les femmes arboraient une robe fleuri longue ou très courte.

Robes Longues boheme

Les cheveux étaient portés très long pour les filles comme pour les garçons, ce qui était une réponse à leur manière aux soldats qui eux, avaient la tête rasée une fois engagés à l'armée. Les filles étaient, bien entendu très peu soigné en ce qui concerne la pilosité. Souvent vagabond, le hippie ne porte pas grand-chose sur lui. Les femmes, elles avaient un sac en bandoulière à frange et souvent en daim ou suédine marron.

Cette allure témoignait bien de leur contestation à accepter la société de consommation telle que l'on martelait à la population. Pour eux, le capitalisme ne servait qu'à financer les guerres alors qu'ils prônaient la paix.

Hippie Guitare et Van

Il faut dire qu'à cette époque, la population se distinguait entre les marginaux et les "gens bien nés". Si les hippies portaient des vêtements très colorés et très "bohème", pour une autre partie, c'était pull à col roulé et minijupe avec des collants pour les filles, un pull et jean pour les garçons. Le seul point commun entre les deux catégories de gens est peut-être le pantalon pat' d'eph' qui a survécu dans les décennies suivantes.

La tenue hippie est devenue, avec l'arrivée du disco, appropriée, mais en plus chic.  Elle est devenue une tenue de ville, la psychédélique attitude en moins. De là est née la mode bohème, des tenues aux essences hippie mais beauoup plus chic et raffinée qui peuvent être portées en toute circonstance. Si vous aimez ce style, nous vous recommandons notre incontournable collection de robe longue bohème.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.